À PROPOS


L'ENFER festival

l’Enfer, au XIXème siècle, c'est d'abord le département d’une bibliothèque dans lequel on enfermait les ouvrages dits "contraires aux bonnes mœurs".
L'Enfer Festival se joue ici de la formule pour créer un parallèle avec le monde souterrain de la "micro-édition" actuelle.
En effet, les livres s’y rattachant sont rares, car imprimés en quantité limitée, relégués dans les étagères souvent inaccessibles de nos librairies ou dans des réseaux plus restreints.

Événement unique en Lorraine, l’Enfer Festival offre alors un espace d'exposition privilégié à des artistes dont la production éditoriale indépendante implique des techniques traditionnelles de l’estampe (sérigraphie, gravure, typographie…).

La première édition du festival voit le jour en 2015. Instauré en parallèle du 1er salon littéraire de l'année, Le Livre sur la Place, l'Enfer profite de cet événement annuel nancéien pour s'y inscrire comme une prolongation et représenter une branche de la création contemporaine.
Au total une quinzaine de collectifs/artistes présentant leurs travaux sur le salon de l’Enfer et lèvent ainsi le voile sur un paysage relativement moins connu de l’édition, où l’image et l’illustration font figure de proue. Afin d'offrir au public un horizon divers et varié du milieu de la micro-édition, l'Enfer invite des auteurs différents à chaque nouvelle édition.
Agrémenté d’ateliers participatifs ainsi que d’expositions et concerts, cet événement permet d’entrevoir l’univers des arts imprimés sous plusieurs angles et dans un cadre festif.

Cet évènement bénéficie du soutien de la DRAC Grand-Est.



Son équipe
L’Enfer est une association depuis 2016 qui réunit 5 individus amateurs et aussi acteurs de la micro-édition et qui coorganisent l'ensemble du festival.
Olivier Bourgois (graphiste, sérigraphe) et Sophie Lécuyer (graveuse, illustratrice)  partagent le même engouement pour les techniques d’impressions manuelles qu’ils pratiquent tous deux au quotidien, et inventent ainsi depuis plusieurs années des livres illustrés qu’ils façonnent entièrement avec leurs mains. A ce duo s’ajoute Nathalie Bonafé (graphiste), impliquée dans le circuit éditorial indépendant à travers sa collaboration avec les éditions Hiatus, rejoint également par Franck Wouts, passionné des images sous toutes ses formes et Zoé Thouron, illustratrice. 
De part notre implication personnelle, le festival l’Enfer représente donc d’abord la volonté et le plaisir de partager une passion qui nous est commune et nous anime. Les éditeurs présents sur l’événement sont des personnes dont nous connaissons, suivons, aimons le travail, et qu’il nous tient donc à coeur d’inviter et de vous faire découvrir. 

Aucun commentaire: